Bébé boit mal

Le bébé a faim, il s’agite, commence à manifester son envie de boire, mais une fois au sein ou au biberon, il n’est pas très goulu, il s’arrête, il tergiverse, il garde le mamelon ou la tétine dans la bouche, mais ne boit pas ou très peu. Parfois, il écarte la tête en arrière pour lâcher sein ou biberon, tout en pleurant et s’agitant.

Que cela signifie-t-il ?

Que l’enfant ne peut pas boire correctement car il a mal ! Le lait qu’il boit déclenche une gêne douloureuse au passage de l’œsophage et du coup, il s’arrête.

Il y a beaucoup d’arguments ici pour penser que l’enfant présente une œsophagite, liée à un reflux gastro-œsophagien. La répétition de ces incidents nécessite la mise en route du traitement.

Bien évidemment, d’autres causes existent, mais sont assez facilement reconnues, et sont sans douleur vraie, juste des pleurs de frustration :

- L’enfant commence à boire puis s’étrangle, toussote, n’est pas du tout content… Il peut s’agir alors d’un débit de lait trop rapide. Il suffit de régler de manière adéquate l’ouverture de la tétine.

- De même, mais à l’inverse, l’enfant « pompe » sur le biberon, mais très vite manifeste son impatience devant ce lait qui n’arrive pas assez vite. Là encore, il suffira de régler le débit de la tétine, notamment si l’enfant prend un lait épaissi (lait Confort ou AR).

- Si bébé est au sein, il peut avoir du mal à « enfoncer » correctement le mamelon dans sa bouche. Il cherche, bouge la tête de droite à gauche, mais n’arrive pas à le positionner de manière efficace.

Tout le monde s’énerve…

Cela arrive souvent au début de l’allaitement maternel, quand le mamelon n’est pas encore suffisamment extériorisé ou est d’emblée « ombiliqué ». Une aide temporaire ou permanente avec un « bout de sein » satisfera tout le monde…

La rédaction: Dr Thierry Marck

 

Les commentaires sont fermés.