L’ordonnance de maternité

Cette ordonnance de sortie de maternité, c’est comme le tampon d’un visa pour franchir la douane.  Ca y est, vous l’avez, vous pouvez sortir de la maternité et rentrer chez vous. ce qui explique que l’ordonnance est lue très vite ou pas du tout, on la lira plus tard, au calme, chez soi.

 

Que contient-elle ?

  • Des vitamines à donner à l’enfant
  • Des produits de soins pour l’ombilic
  • Des conseils.

Les vitamines

Il y a deux sortes de vitamines prescrites :

- Celles que l’on donnera tous les jours à l’enfant pendant de nombreux mois, c’est la vitamine D donnée soit seule, par exemple, UVESTEROL : une dose n° 1/j, soit associée à du fluor, par exemple, FLUOSTEROL ou ZYMADUO : 4 gouttes/j.

 

- Pour les enfants nourris au sein, il y aura en plus prescription de vitamines K1.

Pourquoi cette vitamine ?

Parce qu’il faut protéger l’enfant nourri au sein d’une possible maladie hémorragique du nouveau-né.

Cette vitamine est donc donnée car intervenant dans le métabolisme de la coagulation.

Elle se prescrit sous forme d’ampoules à donner à boire à l’enfant une fois par semaine.

Combien de temps donner cette vitamine K1 ?

Il est souvent marqué sur l’ordonnance « pendant la durée de l’allaitement maternel ».

En fait, cette phrase ne tient pas compte du désir de la mère d’allaiter son enfant pendant plusieurs mois.

Les médecins qui ont rédigé l’ordonnance (toute faite) anticipant sans doute sur une durée d’allaitement française moyenne réduite à quelques semaines.

Cette ordonnance ne serait sans doute pas la même si elle était donnée à une femme d’Europe du Nord qui allaite souvent son enfant pendant un an, car la vitamine K1 ne sera bien sûr pas donnée pendant un an, elle sera arrêtée bien avant.

La prise de la vitamine K1 sera arrêtée au bout d’un mois et demi, même si vous continuez d’allaiter votre enfant au sein de manière exclusive.

Si vous passez à l’allaitement mixte, en donnant un ou plusieurs biberons en plus des tétées, vous pouvez d’emblée arrêter cette vitamine K1.

Les produits de soins pour l’ombilic

Il s’agit d’antiseptiques destinés à éliminer tout risque de macération infectieuse dans la région du cordon.

Ce cordon est déjà en partie bien « sec » et dur.

Avant qu’il ne tombe complètement et que la « croûte » ne se libère totalement, il est important d’appliquer un antiseptique au niveau de la jonction anatomique située entre la base de ce cordon et le pourtour du futur ombilic.

Ces antibiotiques sont à base de Chlorhexidine : DIASEPTYL ou BISEPTINE.

L’alcool à 60° et l’éosine sont désormais abandonnés.

Les conseils

Celui de présenter le bébé à son médecin au cours du premier mois.

Celui éventuellement concernant les doses de lait à donner si vous préférez le biberon.

Là, il faut surtout cultiver votre bon sens, ne pas prendre les doses prescrites présentées comme des références absolues.

Ce ne sont que des moyennes en fonction d’un poids de naissance moyen.

Ces doses ne tiennent pas compte de l’individu unique qu’est votre enfant.

Très vite, vous vous rendrez compte qu’il s’agit de proposer le lait en fonction des besoins de votre enfant, c’est « l’allaitement à la demande ».

Dr T.Marck

 

Les commentaires sont fermés.