Traiter la douleur

Selon l’importance de la douleur évaluée par le
score d’EVENDOL, le traitement sera institué.

Moyens non médicamenteux :

- Technique de distraction par le personnel soignant,

- Solution sucrée (solution glucosée à 30 %), succion, allaitement maternel si cela est possible.

Moyens médicamenteux :

- Morphine : anesthésique majeur de référence pour les douleurs intenses,

- Nalbuphine : l’effet antalgique est moindre que celui de la morphine.

- Codéine : utilisée pour des douleurs d’intensité modérée.

- Mélange gazeux MEOPA (protoxyde d’azote et oxygène). Sa durée d’action est brève.

- Pour des douleurs peu intenses : paracétamol ou AINS,

- Anesthésie locale : pour la prise en charge des douleurs liées aux soins :

  • Crème EMLA (mélange lidocaïne + prilocaïne)
  • Lidocaïne (XylocaïneÒ en application locale ou en injection).

Les commentaires sont fermés.