Varicelle



Si chaque parent peut souhaiter vacciner son enfant, si chaque médecin peut proposer la vaccination, cette dernière n’est pas recommandée officiellement en France de manière systématique pour tous les enfants.

- Aux États-Unis, la vaccination est systématique chez tous les nourrissons depuis 1995.  

La varicelle était devenue la première cause de mortalité pédiatrique par maladie infectieuse, évitable par la vaccination, et représentait un coût social important vu l’absentéisme parental lors de la maladie des enfants.

Ces deux éléments ont justifié la mise en route d’une vaccination universelle avec comme conséquence une diminution des hospitalisations pour la varicelle et une quasi-disparition de sa mortalité.

- En Allemagne, la vaccination des nourrissons est systématique depuis 2004.

- En Europe, l’attitude vaccinale est variable  mais tend vers une vaccination universelle à partir de 12 mois.

- En France, la recommandation officielle est la suivante (CSHPP 2004 et 2007) :

- Pas de vaccination généralisée contre la varicelle des nourrissons.

- Vaccination pour les enfants immuno-déprimés subissant une greffe.

- Vaccination des adolescents de 12 à 18 ans sans antécédent de varicelle connu.

- Vaccination des femmes qui ont un projet de grossesse sans antécédent de varicelle connu, après test de grossesse négatif.

L’attitude française s’appuie sur la crainte de voir survenir un décalage dans l’âge de survenue de la maladie, et favoriser l’apparition de zona.

Les deux vaccins disponibles en France : Varilrix® et Varivax®.

Schéma vaccinal : une dose chez le nourrisson à partir d’un an et rappel au bout de quelques mois.

La rédaction: Dr Thierry Marck

Les commentaires sont fermés.