Otites



L’otite « moyenne » est la partie de l’oreille comprise entre le tympan et l’oreille interne (qui contient les organes de l’audition).

C’est la plus fréquente des infections bactériennes chez l’enfant, quel que soit son âge, et l’une des premières causes de prescription d’antibiotiques.

70 % des enfants présenteront un épisode d’OMA avant l’âge de 3 ans !

Outre l’aspect congestif du tympan, il existe en plus, ici, un épanchement rétro tympanique de constitution brutale.

Le tympan est opaque, rouge, inflammatoire, bombé.

Les signes cliniques

Ils sont différents selon l’âge des enfants, mais dans
tous les cas dominés par la douleur, la fièvre, une congestion rhinopharyngée.

Chez le grand enfant qui peut s’exprimer et localiser la douleur, il n’y a pas de doute.

Chez le jeune nourrisson, en revanche, les signes de l’OMA peuvent se traduire par des signes indirects ou non significatifs, voire trompeurs.

- Pleurs, geignements, irritabilité,

- Troubles du sommeil,

- Troubles digestifs, vomissements, diarrhées,

- Refus de boire.

C’est l’examen du tympan, systématique chez tout nourrisson « malade » qui orientera vite le diagnostic.

Le traitement antibiotique

Si la simple otite congestive d’origine virale qui accompagne souvent la rhinopharyngite ne doit pas donner lieu à un traitement antibiotique, il en est tout autrement devant une OMA dont la nature est d’origine bactérienne.

Le médecin choisira le type d’antibiotique, souvent une pénicilline, et sa durée, suffisamment longue pour éviter une récidive ou une complication.

Les complications

L’otorrhée purulente

La perforation du tympan n’est pas exceptionnelle.

Elle survient sous l’influence de la poussée mécanique de l’infection et de la fragilité nouvelle du tympan.

Elle se traduit par un écoulement muco-purulent qui envahit le conduit auditif et le pavillon de l’oreille.

C’est parfois la survenue de cet écoulement qui fait découvrir aux parents le problème.

L’enfant était agité ou pleurait, la veille au soir ; en pleine nuit, le tympan a cédé faisant diminuer la douleur ; au petit matin, les parents découvrent l’écoulement.

Le traitement antibiotique s’appuiera sur les résultats du prélèvement bactériologique.

Les OMA répétées

Le médecin discutera avec les parents de l’opportunité d’enlever les végétations adénoïdes ou de poser des drains.

Les autres complications

Elles sont plus rares :

- Mastoïdite : infection de la loge osseuse mastoïdienne,

- Méningite,

- Infection bactérienne régionale ou générale.

Les commentaires sont fermés.