Genu valgum / varum

Genu valgum

De quoi s’agit-il ?

Le genu valgum ou « genou en X » est normal et
physiologique chez tous les enfants.

Il fait partie d’un stade de développement de l’articulation des genoux, obligatoire entre 2 et 5 ans.

Il se définit par un axe des deux jambes dévié à l’extérieur par rapport à l’axe des deux cuisses.

Les deux branches supérieures de l’X, qui sont les cuisses se rapprochent à leur extrémité inférieure, vers les genoux.

Les branches inférieures de l’X, qui sont les jambes, s’écartent l’une de l’autre vers le bas.

Chez l’enfant droit debout, les genoux se touchent alors que les chevilles restent séparées par une distance variant de 3 à 6 cm.

Début, évolution et fin

A la naissance, l’enfant présente des membres inférieurs légèrement arqués, en virgule, en « varum ».

Cela est la conséquence de la position fœtale. Vers l’âge d’un an, les membres inférieurs redeviennent droits.

A partir de l’âge de 2 ans, le genu valgum s’installe et va progresser pendant environ deux ans puis régressera.

L’évolution vers des jambes droites, dans l’axe des cuisses, se fera spontanément et progressivement, avec la croissance, sans qu’aucun traitement ne soit nécessaire.

Clinique et douleurs

Le ligament latéral interne des deux genoux présente une laxité augmentée.

A l’examen de l’enfant couché sur le dos, la main de l’examinateur empaumant et bloquant la cuisse et l’autre main manipulant la jambe vers l’intérieur et l’extérieur, l’on note un mouvement latéral plus ou moins accentué de cette jambe.

Ce genu valgum est indolore. Il se peut néanmoins que l’enfant se plaigne parfois, au repos, de douleurs dans les genoux, surtout en fin de journée.

Ces douleurs, souvent étiquetées « douleurs de croissance » par l’entourage, correspondent à la rétraction du ligament latéral interne du genou qui s’était distendu dans la journée, à l’occasion de nombreuses activités physiques.

Et les pieds ?

L’enfant étant placé debout pieds nus, l’on note que la plante du pied repose beaucoup plus sur son bord interne. Est-ce un pied plat ?

Dans un sens oui, ce pied s’aplatit vers le côté interne, mais uniquement pour créer un nouvel équilibre statique engendré par l’axe de la jambe dévié vers l’extérieur.

En réalité, non ! Il ne s’agit pas d’un vrai pied plat : la plante du pied se creuse correctement quand l’enfant se met sur la pointe des pieds.

Il s’agit donc d’un faux pied plat lié au genu valgum. Aucune semelle orthopédique n’est nécessaire, sauf peut-être pour soutenir le côté interne de la voûte plantaire dans le cas de genu valgum important.

Le genu valgum anormal

- Celui qui est unilatéral ou asymétrique,

- Celui qui reste important après 6 ans avec un écart inter-malléolaire de plus de 8 cm.

Il est à noter que l’excès de poids est un facteur essentiel dans la prolongation en durée ou en intensité du genu valgum.

En cas de genu valgum persistant ou sévère, la consultation d’un orthopédiste infantile est justifiée.

Genu varum

Le genu varum se définit par l’existence d’un espace entre les deux genoux quand les chevilles sont au contact.

L’aspect du membre inférieur se caractérise ainsi par une position de la cuisse et de la jambe formant un axe à convexité externe.

Cette attitude en varus est physiologique depuis la naissance jusque vers 12-16 mois. Elle disparaîtra spontanément.

Cette déformation va ensuite s’inverser pour conduire au genu valgum à partir de 2
ans, elle aussi physiologique.

Un genu varum persistant au-delà de 2 ans correspond alors à une déformation tibiale.

Elle doit conduire à rechercher un rachitisme (hypovitaminose D) et consulter un orthopédiste infantile.

La rédaction

 

Les commentaires sont fermés.